Le Métavers : Une Révolution Éducative ?

Le métavers et l'éducation

Les progrès technologiques ont toujours eu un impact significatif sur l’éducation. Aujourd’hui, le métavers, une version améliorée d’internet, où les utilisateurs peuvent interagir en tant qu’avatars dans des espaces numériques 3D, se présente comme un nouveau défi et une opportunité. Offrant des interactions sociales constamment actives, l’univers virtuel a le potentiel de transformer l’apprentissage et de démocratiser l’éducation.

Le Métavers, qu’est-ce que c’est ?

C’est une réalité virtuelle évoluée, signifiant littéralement “la vie” après internet. Contrairement à une réunion Zoom qui disparaît une fois terminée, le métavers est “toujours actif”. L’ère de la réalité simulée nous amène au-delà des pages statiques sur PC et téléphone, pour nous immerger dans des espaces numériques 3D, introduisant ainsi des implications profondes pour le développement des compétences et l’apprentissage.

La réalité virtuelle et le métavers

La nouvelle génération de casques de réalité virtuelle (VR) est la porte d’entrée vers le monde synthétique. Ces dispositifs englobent les sens et offrent un sentiment de présence corporelle inégalé. Les utilisateurs peuvent se déplacer librement à travers un scénario 3D et interagir avec le monde autour d’eux avec leurs mains, tout comme dans la vie réelle.

Six façons dont le métavers peut transformer l’apprentissage

Cette technologie présente des opportunités pour réinventer et démocratiser l’éducation de manières innovantes. Voici six façons dont la réalité virtuelle interactive peut transformer l’apprentissage :

  1. Apprendre et se connecter dans un campus virtuel immersif : Le métavers facilite une vie de campus immersive, où les apprenants portant des casques de réalité virtuelle peuvent entrer dans le campus virtuel pour apprendre, explorer et socialiser.
  2. Améliorer les compétences du monde réel dans des environnements virtuels et hybrides : L’espace numérique 3D offre des opportunités d’apprentissage expérientiel et incarné en utilisant des scénarios du monde réel et des situations à haute pression, où les erreurs n’ont pas de conséquences.
  3. Explorer différents mondes grâce à la visualisation et à la narration : La technologie VR permet aux apprenants d’entrer dans un monde complètement différent ou de se mettre à la place d’une autre personne.
  4. Développer des capacités humaines dans des situations interpersonnelles ou difficiles : La réalité virtuelle interactive immerge les apprenants dans des conflits du monde réel et leur permet de pratiquer leurs compétences douces dans un environnement sûr.
  5. Améliorer l’accessibilité pour les personnes handicapées : La réalité simulée promet d’améliorer l’accès éducatif et social pour les personnes handicapées, en offrant notamment aux jeunes adultes ayant des besoins spéciaux, l’autisme et des problèmes d’interaction sociale, la possibilité d’améliorer leurs compétences interpersonnelles et professionnelles.
  6. Augmenter la capture de données sur la performance de l’apprentissage : Utiliser le métavers pour créer des expériences d’apprentissage immersives permet aux organisations de collecter des données précieuses pour obtenir des informations sur le comportement de l’apprenant, pour suivre les progrès, identifier les lacunes et améliorer continuellement l’expérience d’apprentissage.

Les Défis du Métavers : Une Note de Prudence

Toutefois, il est crucial de souligner que l’univers virtuel, malgré ses promesses, comporte également sa part de défis et d’incertitudes. Il est important de ne pas tomber dans un optimisme technologique aveugle sans prendre en compte les problématiques potentiellement liées à cette révolution.

Tout d’abord, des questions de sécurité et de confidentialité peuvent se poser, avec des risques d’usurpation d’identité, de cyberharcèlement, ou de violation de la vie privée. Il faudra être vigilant quant à l’usage des données collectées et au respect des normes de sécurité informatique.

De plus, l’accès à cette technologie pourrait accentuer les inégalités existantes. En effet, tout le monde n’a pas accès à un matériel technologique de pointe ou à une connexion internet haut débit. Il est donc crucial d’assurer que le développement du métavers ne crée pas une nouvelle fracture numérique, mais qu’il contribue plutôt à la réduction des inégalités.

Enfin, il y a le risque que le virtuel se substitue trop au réel, avec toutes les conséquences psychologiques et sociales que cela peut impliquer. L’humain est un être social qui a besoin de contacts et d’interactions physiques, et il ne faudrait pas que l’espace virtuel vienne trop empiéter sur ce besoin fondamental.

Ces problématiques doivent être prises en compte dès à présent pour que le système puisse réellement servir à démocratiser et à améliorer l’éducation, et non à la fragiliser.

Conclusion : Un Pas Vers l’Avenir

En conclusion, l’émergence du métavers ouvre un nouveau chapitre dans l’évolution de l’éducation. Cette technologie peut non seulement combler les lacunes de l’éducation traditionnelle, mais aussi faciliter un apprentissage expérientiel et améliorer l’accessibilité pour tous les apprenants. La réalité simulée détient le potentiel d’une transformation sans précédent de notre manière d’apprendre, d’enseigner et d’interagir dans les environnements éducatifs.

Cependant, il est essentiel de prendre en compte les défis émergents liés à la sécurité, à la confidentialité et à l’équité qui accompagnent l’adoption de cette technologie à grande échelle. Le succès de cette technologie en tant qu’outil éducatif dépendra en grande partie de notre capacité à naviguer ces défis.

La réalité virtuelle interactive n’est pas seulement une technologie innovante, c’est une invitation à repenser fondamentalement l’éducation du futur. Avec une perspective ouverte et proactive, nous pouvons tirer le meilleur parti de cette technologie et catalyser une véritable révolution dans le domaine de l’éducation. Alors, il est temps d’embrasser cette opportunité, tout en restant conscient des défis à surmonter, et de repenser l’éducation à l’aune du métavers.

Mis à jour le 30 Septembre 2023 à 14:50

Par Annie Reithmann

Directrice IPECOM Paris. DEA de Philosophie, spécialiste des méthodes d'apprentissage. En 1996 elle prend seule la direction d’Ipécom Paris.

Share to...