Comprendre la connexion entre les points et pensée systémique.

Pensée systémique et relier les points

Lorsque l’on parle d’intelligence, on fait généralement référence à la capacité d’une personne à :

  • Comprendre ;
  • Apprendre ;
  • Résoudre des problèmes.

La capacité à comprendre la connexion entre les points est une compétence importante dans ce domaine. En effet, elle permet de les relier les informations de manière logique pour en tirer des conclusions.

La capacité à comprendre la connexion entre les points

Cette capacité signifie :

  • Comprendre comment différentes idées ou concepts sont liés les uns aux autres.
  • Comment les événements passés ont conduit à des résultats présents.
  • Ou encore comment différentes variables affectent un système complexe.

Cette compétence implique souvent la capacité à faire des déductions logiques et à trouver des modèles.

En outre, la capacité à comprendre la connexion entre les points peut être un indicateur d’une intelligence supérieure. En effet, elle nécessite souvent la capacité de penser de manière critique et de résoudre des problèmes de manière créative.

Les personnes qui sont capables de comprendre la connexion entre les points sont souvent capables de prendre des décisions éclairées. C’est-à-dire, de résoudre des problèmes complexes, ce qui peut leur donner un avantage dans de nombreuses situations.

La capacité à relier les points est une compétence complexe qui implique plusieurs aspects de l’intelligence, tels que la capacité à :

  • Identifier les modèles ;
  • Faire des déductions logiques ;
  • Penser de manière critique ;
  • Résoudre des problèmes et à comprendre les concepts complexes.

Pour relier les points, il faut collecter et analyser des informations provenant de diverses sources et domaines. Ensuite, il faut trouver des relations entre ces informations. On peut ainsi construire une compréhension globale des sujets.

Cette capacité est importante dans de nombreux domaines notamment dans la résolution de problèmes complexes en :

  • Sciences ;
  • Ingénierie ;
  • Économie ;
  • Politique.

Elle permet la prise de décisions stratégiques dans les entreprises. En effet, comprendre comment les différentes forces du marché interagissent, aide à trouver des opportunités.

Enfin, la capacité à relier les points est également importante pour la créativité et l’innovation. Elle permet de combiner des idées apparemment distinctes pour créer de nouvelles idées ou de nouvelles perspectives.

La pensée systémique

La capacité à relier les points est souvent associée à la pensée systémique.

La pensée systémique est une compétence de pensée critique qui implique la compréhension des interactions et des relations entre les différents éléments d’un système complexe. Elle consiste à considérer un problème ou une situation dans son ensemble, plutôt que de se concentrer uniquement sur ses parties individuelles. La pensée systémique permet de comprendre comment les différentes parties du système interagissent et comment les changements dans l’une des parties peuvent affecter l’ensemble du système.

La pensée systémique implique la collecte et l’analyse de données provenant de différents domaines. La recherche de modèles et de relations, et la compréhension des impacts et des conséquences des actions.

Elle implique souvent la création de modèles pour représenter le système. Cela aide à visualiser les interactions et les relations entre les différentes parties.

En somme, la pensée systémique est une compétence importante pour la résolution de problèmes complexes et la prise de décisions. Elle peut être développée et améliorée par la pratique et la réflexion critique sur les problèmes et les situations.

Peut-on enseigner la pensée systémique ?

Il existe plusieurs méthodes pour stimuler la pensée systémique, telles que :

  • Encourager la réflexion critique. Poser des questions ouvertes. Pousser les élèves à explorer différents points de vue pour comprendre les interactions et les relations entre les différentes parties d’un système.
  • Utiliser des outils visuels. Cela implique l’utilisation de diagrammes, de cartes mentales et d’autres outils visuels. Ils aident à représenter les interactions et les relations entre les différentes parties d’un système.
  • Utiliser les études de cas. Cela implique l’utilisation d’exemples concrets. Ils aident les élèves à comprendre comment les différents éléments d’un système interagissent.
  • Encourager la collaboration. La pensée systémique est favorisée par le travail en équipe. En effet, elle aide les élèves :
    • À explorer différents points de vue.
    • À comprendre les interactions et les relations entre les différents éléments d’un système.
  • Enseigner la théorie des systèmes. Selon le niveau des élèves on peut enseigner les principes de base de la théorie des systèmes. Cela y comprit les concepts de systèmes, d’interdépendance, de rétroaction et d’objectifs.

En pratiquant la pensée systémique, nos élèves du lycée, collège ou en prépa ECG peuvent améliorer leur capacité à comprendre les systèmes complexes. Ils peuvent ainsi identifier les impacts et les conséquences de différentes actions. Comme pour toute compétence, la pratique régulière est essentielle pour améliorer la maîtrise de la pensée systémique.

Conclusion

En résumé, bien que la capacité à relier les points ne soit pas un terme scientifique spécifique, elle est souvent associée à des compétences telles que la pensée systémique et la pensée critique. Ces compétences peuvent être développées et améliorées avec la pratique et sont importantes pour la résolution de problèmes, la prise de décisions et la créativité.

Mis à jour le 18 Mai 2024 à 13:44

Par Annie Reithmann

Directrice IPECOM Paris. DEA de Philosophie, spécialiste des méthodes d'apprentissage. En 1996 elle prend seule la direction d’Ipécom Paris.