Lutte contre le harcèlement scolaire – Une urgence nationale

Harcèlement à l'école

Le harcèlement scolaire est un fléau qui touche de nombreux élèves chaque année. Récemment, le ministre Gabriel Attal a rencontré les syndicats de l’Éducation nationale pour discuter d’un plan interministériel de lutte contre le harcèlement à l’école. Cette rencontre souligne l’urgence de la situation, notamment en raison des cas de suicides d’élèves liés à ce type de persécution. Dans ce contexte, il est crucial de comprendre ses mécanismes et de savoir comment le combattre efficacement.

Détecter les signaux du harcèlement

Selon Jean-Pierre Bellon, philosophe et cofondateur du Centre de Ressources et d’Études contre les Intimidations Scolaires (ReSIS), la détection de cette violence psychologique est un enjeu majeur. Les enfants victimes ont souvent du mal à en parler, ce qui rend la tâche difficile pour les adultes. Les professionnels de l’éducation doivent être formés pour repérer les “signaux faibles” tels que les surnoms moqueurs ou les mises à l’écart du jeune. Il faut donc être à l’écoute de la classe et parfois même au moment des récréations.

Les signaux à surveiller

  • Changement soudain de comportement.
  • Isolement social.
  • Baisses des performances scolaires.
  • Signes de stress ou d’anxiété.

Le harcèlement : un phénomène de groupe

Les écoles danoises et finlandaises, qui ont obtenu des résultats encourageants dans la lutte contre ce type d’agression, considèrent ce dernier comme un phénomène de groupe. Plutôt que de se concentrer uniquement sur la relation entre le harceleur et la victime, ces pays s’attaquent à l’effet de groupe qui amplifie cet abus moral.

Comment briser l’effet de groupe

  • Sensibilisation collective.
  • Intervention dès que le professeur entend une moquerie même pour rire : on ne rit jamais de l’autre.
  • Ateliers de groupe.
  • Interventions de spécialistes.

L’autorité de l’école

Mais ce qui est clairement démontré c’est le rôle fondamental de l’autorité scolaire : les harceleurs savent s’ils peuvent exercer leur manipulation ; ils sentent le risque encouru par leur attitude. Une autorité scolaire qui se voit, ne lâche rien et agit permettra de limiter l’action de ces élèves harceleurs.

Les initiatives d’Ipécom Paris

À Ipécom Paris, nous avons déjà publié des articles sur le rôle de l’enseignant dans la lutte contre le harcèlement et ses conséquences sur le bien-être des élèves et Mme Reithmann a participé à de nombreuses conférences. Nous avons également organisé des événements de sensibilisation en collaboration avec des associations et des influenceurs, par exemple, l’année dernière avec l’association de Nora Fraisse, Marion, la main tendue. Notre objectif est de créer un environnement scolaire sûr et inclusif pour tous nos élèves.

Nous faisons aussi toujours une information concernant les réseaux (TikTok, Facebook, WhatsApp) et les dangers.

Nos actions concrètes

  • Ateliers de sensibilisation.
  • Collaboration avec des associations.
  • Mise en place d’un système d’écoute et de libre parole.

Un environnement sûr à Ipécom Paris

À Ipécom Paris, la sécurité et le bien-être de nos élèves sont notre priorité absolue. Nous avons mis en place diverses mesures pour garantir un environnement d’apprentissage sûr. Il y a une excellente synergie avec les professeurs, les surveillants et l’équipe administrative.

De même, un échange très régulier avec les parents existe, ce qui permet d’agir très vite. Par exemple, si des moqueries existent, nous rencontrons les deux familles et les enfants afin d’expliquer et de prendre des mesures. Nous avons fait l’année dernière une grande conférence qui a été suivie par un documentaire réalisé par Delphine Cinier qui passera cette année sur une chaîne de télévision.

Nous faisons tout notre possible pour prévenir les agressions verbales et intervenir rapidement en cas de problème. Ainsi, nos enseignants sont formés pour détecter les signes de persécution et agir en conséquence, assurant ainsi à chaque élève une ambiance familiale et exigeante.


La lutte contre les violences psychologiques à l’école est une urgence nationale qui nécessite l’implication de tous : gouvernement, établissements scolaires, parents et élèves. À Ipécom Paris, nous sommes déterminés à jouer notre rôle dans cette lutte en sensibilisant nos élèves et en leur fournissant les outils nécessaires pour combattre ce fléau. Les harceleurs choisissent leur proie et un jeune qui a confiance et lui et en l’autorité de l’institution, ne se laisse pas faire.

En savoir plus sur la lutte contre le harcèlement menée par Ipécom Paris

Mis à jour le 13 Mars 2024 à 21:00

Par Annie Reithmann

Directrice IPECOM Paris. DEA de Philosophie, spécialiste des méthodes d'apprentissage. En 1996 elle prend seule la direction d’Ipécom Paris.

Share to...