La gestion du stress dans nos classes préparatoires HEC

élèves en prépa gestion du stress

Le stress en prépa anime les élèves comme les professeurs. Mais il y a différents types de stress. Premièrement, celui qui paralyse au point d’avoir la bouche sèche quand on doit parler devant un public, et ensuite celui d’un chanteur qui l’anime et le propulse sur scène. Comment faire pour que les élèves aient ce dernier sans avoir l’autre ? C’est le fait d’une certaine confiance créée et entretenue par les professeurs.

Certes, le stress existe pour tous les élèves de n’importe quel type d’établissements qui préparent dignement les concours. Mais certains instituts le développent au point d’en faire un moteur pédagogique, ce que nous le considérons comme nuisible.

Le stress est inhérent à un préparationnaire puisqu’il est une réponse propre à l’organisme face à des tensions physiques, émotionnelles et/ou psychologiques . Ce que nous appelons le bon stress, permet de développer la capacité d’adaptation de l’individu, bref, de réagir face à des peurs. Mais il peut devenir chronique et se rapproche alors de l’anxiété.

Gérer le stress en prépa, le « bon » stress

C’est exactement là qu’intervient le sens que l’on donne à notre manière de travailler avec les étudiants. Veut-on qu’ils développent continuellement de l’anxiété de l’élève en prépa pour travailler et se sentir coupables de ne pas avoir suffisamment fait ou veut-on motiver et aider au dépassement de chaque étudiant d’un stade x à un stade x + 1 pour progresser, améliorer ses capacité son efficacité et repousser ses limites ?

La prépa HEC Ipécom Paris choisit évidemment cette deuxième posture. Oui, il faut du stress, mais du stress qui repousse les frontières et donne du goût à la vie de l’élève car un train-train ne permet pas de mobiliser toute l’adrénaline propre à la jeunesse! Le stress n’est donc pas plus fort dans notre école, il est même moins fort car, la volonté de donner confiance que nous avons, fait que l’élève le prend pour ce qu’il est : Un moteur. Moteur qui n’est qu’un moyen pour impliquer l’étudiant dans son propre parcours et lui indiquer qu’il s’agit d’un concours et non d’un examen comme à l’université.

Apprendre vite et beaucoup, passer des concours, être en concurrence pour devenir le meilleur, autant d’éléments qui développent le stress de l’élève en prépa. Mais les professeurs l’accompagnent et surtout ne le considèrent pas comme une fin !

Articles connexes

baccalauréat 2021

La réforme du bac 2021, l’orientation en fin de seconde

La réforme du BAC de 2021 concerne les élèves qui sont rentrés en seconde en septembre 2018. Si bien que la première session du nouveau baccalauréat général et technologique aura lieu en 2021.

intégrer une grande école de commerce un rêve d'enfant

La prépa Ipécom Paris pour intégrer une Grande École de Commerce

J’ai intégré une grande école de commerce, l’ESSEC, ce mois de septembre 2018, après une prépa HEC à Ipécom Paris. Je suis encore comme sur un nuage.

Articles connexes

baccalauréat 2021

Stages de fin d’année : seconde, première et terminale

Les stages intensifs de fin d’année sont organisés pour les élèves en seconde, première et terminale, de notre lycée ou de tout autre institution, généralement de la région parisienne.

intégrer une grande école de commerce un rêve d'enfant

Stages fin d’année prépa HEC ECG, ECE et ECS

Ces stages sont ouverts à tous les candidats se présentant aux concours des Grandes Écoles économiques et commerciales: HEC, ESSEC, ESCP Europe, EM Lyon, Audencia etc… option ECE ou ECS

résultats admissibilté prépa hec ipécom paris

De beaux résultats d’admissibilité et d’admission 2021 à la prépa HEC Ipécom Paris !

Nos résultats sont là ! Ainsi, que ce soit en voie scientifique ou en voie économique, les 19/20 ou les 20 en maths, en culture générale et en HGG constituent la meilleure preuve que lorsqu’on est fidèle aux exigences des professeurs et de la méthode d’Ipécom Paris, on réussit !

Par Annie Reithmann

Directrice IPECOM Paris. DEA de Philosophie, spécialiste des méthodes d'apprentissage. En 1996 elle prend seule la direction d’Ipécom Paris.