Réconcilier motivation scolaire et précocité

motivation scolaire et adolescence collège

L’enfant précoce, dans sa petite enfance, est vif, curieux, a l’œil bien ouvert, et est très souvent souriant. C’est un enfant qui demande échanges, explications et argumentation. Il s’intéresse aux activités quotidiennes, veut participer, apprendre, lire. Au fil de sa croissance, lors de la scolarisation, il semble perdre cette joie de vivre et manque de motivation.

Comment motiver certains élèves, surtout dans le cas où ils sont à haut potentiel ?

L’école et la motivation de l’enfant précoce

L’enfant intellectuellement précoce veut comprendre le monde qui l’entoure et a besoin d’y trouver du sens. D’où ces questions incessantes qui ne visent qu’à satisfaire sa curiosité. Ils sont capables d’analyse, ont besoin de comprendre le sujet étudié dans sa globalité, en passant parfois par des chemins de traverse. Or, dans le schéma scolaire classique, on ne leur fournit qu’un élément faisant partie d’un tout dont ils n’auront les clés que bien plus tard. Ils n’ont pas de perspective et de but clairement défini.

Et s’il suffisait de prendre le problème autrement ?

Comment réveiller ou maintenir la motivation ? Il faut que l’enfant précoce puisse continuer à se réjouir. Il est important qu’il puisse rester dans un processus de découverte, nouveauté et d’apprentissage.

Créé en 1990 pour Ipécom Paris est un établissement d’enseignement privé qui dès 1996 ouvre ses portes aux élèves de lycée (de la seconde à la terminale ) notamment aux élèves à haut potentiel et à ceux qui sont en difficulté méthodologique. Des élèves qui comprennent vite, mais ne s’embarrassent pas de développer une approche analytique et se dispersent. Ils ont donc besoin d’apprendre les méthodes de travail que les circuits classiques ne leur proposent pas.

Par la suite, notre école s’est inspirée des méthodes éprouvées dans ses classes de lycée (et aussi ses classes préparatoires aux grandes écoles de commerce) pour ouvrir une nouvelle classe correspondant au second cycle du collège: La quatrième et troisième.

La classe Éclair

Cette nouvelle classe, la classe éclair, notre collège pour élèves intellectuellement précoces, est à double niveau et à effectifs réduits. Dans le but de bien préparer l’entrée en seconde par une approche globale du programme de quatrième et de troisième. C’est pour cela que l’on s’attache au renforcement des fondamentaux, maths, français, anglais, en apprenant aux élèves à apprendre. C’est-à-dire méthode, mémorisation et tutorat matin et soir sont les 3 axes de cette pédagogie. Ainsi nous cultivons rigueur et bien-être, exigence et soutien. Figurent aussi au programme des cours de théâtre, du sport, un séminaire d’histoire de l’art et de dessin et la possibilité d’étudier le chinois.

Cette classe est conçue aussi pour restaurer la relation de confiance avec l’école, nécessaire pour s’y épanouir.

En somme, les élèves sont là pour prendre goût à la réflexion, au travail, à l’envie d’apprendre. Ils gagnent ainsi la maturité et l’autonomie nécessaire aux études supérieures, et au-delà.

Rédigez un titre

échec scolaire lycée international Ipécom Paris

Échec et réussite scolaire ?

L’échec scolaire signifie un retard dans la scolarité, quelque soit sa forme, dont la conséquence évidente sont les mauvais résultats en classe.

les maths au lycée

Les français sont nuls en mathématiques

D’autres observations démontrent cette même insuffisance depuis quelques années, tout aussi alarmantes : les élèves français ne sont pas doués en maths.

méthode travail et motivation à l'école

Motivation à l’école, Méthode et Rigueur

Ainsi il existe sans doute beaucoup de manières d’accéder à un objectif et de mettre en place des strates de motivation (interne, externe).

enfants précoces collège Ipécom Paris

Enfants précoces, école, éducation et conseils

Le terme “surdoué” est utilisé pour la première fois par le docteur Julian de Ajuriaguerra en 1946, pour désigner un enfant “qui possède des aptitudes supérieures qui dépassent nettement la moyenne des capacités des enfants de son âge”.

cuber prépa hec ou pas cuber

Un élève témoigne : Cuber ou ne pas cuber ?

Face au risque de réaliser une année de khûbe piteuse, je témoigne de notre capacité, à nous cubes, d’aller au-delà de nos espérances.

Par Annie Reithmann

Directrice IPECOM Paris. DEA de Philosophie, spécialiste des méthodes d'apprentissage. En 1996 elle prend seule la direction d’Ipécom Paris.