L’atelier « théâtre en anglais » du collège Ipécom Paris

L'enseignement du théâtre en anglais à Ipécom Paris
Exemple de Sélection de Langue

Si l’utilisation du théâtre dans l’enseignement des langues étrangères remonte au XIXe siècle, les écoles qui proposent cela en tant que véritable matière, intégrée au cursus et à l’emploi du temps, sont rares. À une époque où l’on met l’accent sur la communication en langue vivante étrangère, le théâtre offre une stratégie originale, efficace et plaisante.

Ipécom Paris l’a compris et propose aux élèves du collège bilingue un atelier hebdomadaire de théâtre en anglais dirigé par Rodolphe Fonty, professeur agrégé d’anglais et comédien bilingue qui travaille en étroite collaboration avec Annie Reithmann, la directrice de cet établissement.

Que fait-on dans l’atelier théâtre en anglais ?

Plusieurs formes de théâtre sont exploitées qui vont des exercices vocaux et phonétiques à la représentation d’une scène entière. Un simple jeu de rôle en début d’année permet de prendre ses marques et de briser la glace pour les élèves les plus réservés. On utilisera une communication « fermée » (fondée sur un script établi) ou « ouverte » (fondée sur l’écriture créative) selon les apprenants et le but visé.

La gamme des activités avant d’aborder véritablement une scène entière ou une pièce est très étendue. Un exemple parmi tant d’autres : la narration d’une histoire. On demande à un groupe d’une demi-douzaine d’élèves de créer une histoire : chaque élève a un numéro allant de 1 à 6 et dit un seul mot à chaque fois que son tour vient. L’écoute et la concentration sont nécessaires pour cet exercice, d’autant plus qu’un autre groupe consigne par écrit ce qui est dit, et devra le répéter puis le transformer. Le professeur utilise son expérience auprès de la Royal Shakespeare Company qui conçoit des programmes pédagogiques d’exception.

Dans tous les cas l’élève enrichit son vocabulaire et sa grammaire, et améliore sa prononciation presque sans s’en rendre compte. Puisqu’on travaille aussi physiquement avec son corps, la communication non verbale assiste et soutient la communication verbale.

N’oublions pas qu’un comédien joue ! On étudie longuement les personnages d’une scène et on se met dans leur peau. Émotion et imagination entrent en jeu (ce qui, on le verra, facilite la mémorisation). L’aspect ludique fait de ce moment une heure particulière pour les élèves, qui viennent avec plaisir et avec des idées ! Ils sont aussi très conscients de la rigueur que le professeur exige.

Enfin assez rapidement dans l’année, un but est fixé : la présentation d’un travail sous la forme d’un spectacle devant un public. C’est ce qu’on appelle en anglais une « audience-product-oriented approach ». Ce but donne une motivation aux élèves, développe leur volonté de bien faire, et décuple le plaisir que donne la réussite.

Atelier théâtre au collège Ipécom Paris
Atelier théâtre au collège Ipécom Paris-7
Atelier théâtre au collège Ipécom Paris-5

Élèves du collège Ipécom Paris en Cours de Théâtre

Atelier théâtre au collège Ipécom Paris-8
Atelier théâtre au collège Ipécom Paris-6

Quels sont les avantages pour l’apprentissage et l’acquisition de l’anglais ?

De nombreux travaux réalisés par des linguistes depuis le début du XXIe siècle ont mis en évidence les immenses bénéfices que l’utilisation du théâtre (drama) apporte à l’apprentissage d’une langue vivante étrangère (second language learning). Ceux de Madonna Stinton et de Kelly Freebody (Drama and Oral Language, 2 004) ont particulièrement retenu notre attention et corroborent notre expérience.

Le premier atout est celui donné par la contextualisation. Les psycholinguistes savent très bien, et les professeurs aussi, que l’on ne retient pas toujours aisément le vocabulaire appris sur des listes, ou des règles de grammaire vérifiées par des exercices mécaniques (même s’ils ont leur intérêt). Les structures langagières prennent tout leur sens lorsqu’elles sont vécues par l’apprenant dans une situation concrète où il joue un personnage qui a besoin de ces outils pour s’exprimer. L’élève comédien les emmagasine naturellement.

De plus le rôle de personnage fictif donne à l’élève une sorte de protection qui le désinhibe, et il semble beaucoup moins gêné par ses fautes ou hésitations.

Le deuxième atout se trouve dans l’approche holistique de cet apprentissage.

En effet l’élève est sollicité dans toute sa personne : ses dimensions physiques, mentales, émotionnelles, culturelles et spirituelles. La communication devient un processus global, et la mémorisation de la prononciation, de l’intonation, de l’accent tonique, du rythme, des structures et du vocabulaire se fait beaucoup plus facilement et de manière plus durable.

Enfin c’est la motivation qui constitue un atout majeur de l’introduction du théâtre dans l’enseignement de l’anglais. Cette méthode développant l’écoute de l’autre (essentielle pour jouer), crée une empathie et une plus grande compréhension de l’autre. Cela conduit l’élève à avoir plus de confiance en lui, et enlève une grande partie de la peur de parler anglais en public. Ainsi l’élève est constamment motivé et progresse très sensiblement.

Ce n’est pas un hasard si les grandes entreprises internationales font appel à l’intervention de comédiens dans leurs séminaires. Les directeurs des Ressources Humaines savent parfaitement à quel point le théâtre libère la parole, fait réfléchir et divertit et instruit en même temps, comme l’écrivait Molière.

Ipécom Paris, école internationale, adopte pleinement cette approche pour le plus grand profit de ses élèves.

En savoir plus sur la formation Bilingue

Le collège Ipécom Paris

Mis à jour le 12 Février 2024 à 18:43

Par Rodolphe Fonty

Professeur agrégé d'anglais à Ipécom Paris, diplômé de l’Université de Cambridge, Comédien.

Share to...