Utilisation et gestion de ChatGPT dans l’enseignement : une perspective éducative

éducation et IA

L’outil d’intelligence artificielle ChatGPT, a suscité de nombreuses discussions dans le domaine de l’éducation. Alain Klarsfeld, professeur de ressources humaines à Toulouse Business School Education, a récemment partagé ses réflexions sur ce sujet dans un article paru dans la presse en mars 2023. Ses conseils pourraient être particulièrement utiles pour nos étudiants à l’Ipécom Paris.

L’intégration de l’IA dans l’enseignement

Selon M. Klarsfeld, la première réaction de beaucoup est de considérer l’IA comme un adversaire de l’enseignement. C’est en partie dû à sa capacité à fournir des réponses instantanées à une grande variété de questions. Dans un contexte pédagogique traditionnel, cette fonctionnalité pourrait potentiellement permettre aux étudiants d’éviter de réfléchir par eux-mêmes.

Cependant, M. Klarsfeld propose une perspective différente, suggérant d’intégrer l’IA linguistique comme un outil pédagogique plutôt que de chercher à le bannir. Par exemple, un exercice pourrait consister à demander aux étudiants d’interroger l’outil sur une question spécifique, puis de comparer et d’analyser les résultats obtenus avec leurs propres recherches. Cela permettrait non seulement de stimuler leur esprit critique, mais aussi de les former à la recherche documentaire.

Les limites de l’IA

Il souligne également que l’outil a ses limites. Par exemple, il ne peut pas fournir une liste de références pour soutenir ses réponses, ni se critiquer lui-même. Cela crée des opportunités pédagogiques pour enseigner aux étudiants l’importance de la citation des sources et de l’évaluation critique de l’information.

Stratégies pédagogiques

M. Klarsfeld mentionne également des stratégies pour rendre le modèle linguistique inopérant dans certains contextes pédagogiques. Ces méthodes incluent la contextualisation des tâches, l’obligation d’utiliser des sources fiables, la clarification de la répartition des rôles entre les étudiants et l’interdiction de la lecture mot à mot des notes pendant les exposés.

En conclusion, il est important de rappeler que, bien que des outils soient puissants et capables de fournir des informations rapidement, ils ne remplacent pas le processus d’apprentissage et de réflexion personnelle.

En fait, comme le souligne notre précédent article, “Enrichir l’apprentissage des langues grâce à ChatGPT en classe“, les outils d’IA comme ChatGPT peuvent être considérés comme des catalyseurs pour stimuler la pensée critique et le développement des compétences de recherche.

En utilisant la technologie d’IA linguistique comme point de départ, les élèves peuvent être amenés à approfondir les sujets, à vérifier les informations et à rechercher des sources plus fiables ou actualisées.

L’avenir de l’IA dans l’éducation

De plus, l’utilisation responsable de ces outils est également une compétence importante à développer. Les étudiants doivent comprendre que, bien que ces outils puissent fournir des réponses instantanées, ces réponses ne sont pas toujours parfaites ou complètes, et qu’ils doivent donc toujours vérifier les informations obtenues et les compléter avec leur propre recherche.

Enfin, il est important de noter que le monde évolue rapidement, et ces outils sont en constante évolution. C’est pourquoi il est crucial de rester informé et adaptable, en tant qu’éducateur et en tant qu’étudiant, face à ces changements technologiques.

Dans l’ensemble, le but n’est pas de remplacer le processus d’apprentissage traditionnel, mais de les intégrer de manière réfléchie pour enrichir l’expérience éducative. Comme nous l’avons vu dans l’article précédent, ChatGPT peut enrichir le vocabulaire, favoriser l’expression orale, pratiquer la grammaire de manière contextualisée, introduire des jeux éducatifs, et améliorer l’écriture tout en favorisant l’apprentissage par projet. Ces applications sont autant de preuves de la valeur ajoutée que peut apporter l’intégration de l’IA dans l’éducation.


Il est à noter que, bien qu’il n’y ait pas encore de statistiques précises sur l’utilisation de l’IA par les enseignants, l’intérêt pour l’intégration de ces technologies dans l’enseignement est indéniable. En effet, ces outils ont le potentiel de soutenir les enseignants dans la création de contenu, l’élaboration de plans de cours et la fourniture de conseils personnalisés aux élèves. Il est donc probable que l’adoption de ces technologies continuera de croître à mesure que leurs avantages et applications possibles seront mieux compris et plus largement reconnus.

En conclusion, l’avenir de l’IA dans l’éducation, en particulier au lycée Ipécom Paris et au collège Ipécom Paris, semble prometteur et riche en possibilités. En fin de compte, il s’agit de créer un environnement d’apprentissage qui favorise la curiosité, l’investigation et l’esprit critique, tout en étant soutenu par des technologies d’avant-garde.

Mis à jour le 27 Septembre 2023 à 17:19

Par Annie Reithmann

Directrice IPECOM Paris. DEA de Philosophie, spécialiste des méthodes d'apprentissage. En 1996 elle prend seule la direction d’Ipécom Paris.