Les mathématiques et l’univers : Qui structure qui ? Une invitation à la réflexion

Les mathématiques et l'univers

Les mathématiques sont un langage universel, une clé qui nous permet de déverrouiller les secrets de l’univers. Que ce soit pour décrire la chute d’une pomme ou la rotation des galaxies, les mathématiques se révèlent un outil inestimable pour comprendre le monde qui nous entoure. Mais d’où vient cette étrange correspondance entre le langage des mathématiques et les lois de la nature ? Est-ce l’univers qui a une structure mathématique ou est-ce l’inverse ?

Cette question fascine depuis longtemps de nombreux penseurs, y compris de grands philosophes. Platon, par exemple, soutenait que les mathématiques existaient dans un monde des idées parfait et étaient découvertes par l’homme. Descartes, pour sa part, considérait les mathématiques comme une invention de la raison humaine qui permet de décrire le monde réel. Plus récemment, des philosophes tels que Bertrand Russell et Ludwig Wittgenstein ont proposé des visions différentes, l’un voyant les mathématiques comme une découverte de la structure logique de la pensée, l’autre comme un jeu de langage inventé par l’homme.

Mais reprenons notre réflexion en examinant des exemples concrets. Prenez le calcul infinitésimal, une branche des mathématiques qui a été simultanément découverte par Isaac Newton et Gottfried Wilhelm Leibniz. Ce phénomène de découverte simultanée, connu sous le nom d’effet Matthieu, suggère que les mathématiques sont bel et bien présentes dans l’univers, n’attendant que d’être dévoilées par des esprits curieux.

D’un autre côté, considérons l’algorithme de Papoulis-Gerchberg, une invention humaine qui permet de récupérer des sections perdues de fonctions limitées en bande. L’existence de cet algorithme suggère-t-elle que les humains imposent une structure mathématique à l’univers ?

Et que dire des inventions humaines qui ont été découvertes indépendamment par différentes personnes, comme le téléphone ? Est-ce un signe que même nos créations sont en quelque sorte prédestinées par la structure mathématique de l’univers ?

Ces exemples montrent bien l’ambiguïté de la question et la complexité du débat. Les mathématiques sont-elles une invention humaine qui nous permet de structurer notre compréhension de l’univers, ou sont-elles une découverte, une révélation de la structure intrinsèque de l’univers ?

Nous vous invitons, en tant qu’élèves du lycée Ipécom Paris, à vous immerger dans cette question. Discutez-en avec vos camarades, interrogez vos professeurs et n’hésitez pas à partager vos réflexions avec nous. Peut-être que l’un d’entre vous trouvera un jour une nouvelle perspective sur cette énigme. Bonne réflexion à tous !

Mis à jour le 29 Septembre 2023 à 14:25

Par Annie Reithmann

Directrice IPECOM Paris. DEA de Philosophie, spécialiste des méthodes d'apprentissage. En 1996 elle prend seule la direction d’Ipécom Paris.